Castor N° 13, Immeuble SENE, Av. du Président Habib Bourguiba

(+221) 77 585 73 42

(+221) 33 867 48 86

La période 2014-2017 est caractérisée par la multiplication des découvertes de gisements de pétrole et de gaz au niveau du bassin sédimentaire, ce qui marque un tournant décisif dans l’histoire politique et économique, même si, il faut le noter les recherches ont commencé depuis les années 50.

Situé à 100 km au large de Dakar, le gisement offshore Sangomar profond, anciennement connu sous le nom SNE a été découvert en 2014. Ses réserves sont estimées à plus de 2,5 milliards de barils de pétrole brut et la production entre 100 000 et 120 000 par jour, selon les estimations.

Le lancement   de la production commerciale est prévu en fin 2023, du fait de la pandémie de covid19.Cette commercialisation devrait générer des revenus qui auront des impacts positifs sur l’économie du pays, suscitant de ce fait l’intérêt d’une bonne partie de la population surtout celle située le long du littoral sénégalais.  Cet intérêt grandissant pour ces ressources renseigne sur les enjeux qui sont techniques, énergétiques, écologiques, économiques mais aussi sur les grands défis tant en termes de bonne    gouvernance, de transparence, que sur le plan environnemental et sécuritaire.

Le projet SNE-Sangomar a fait l’objet d’une étude d’impact environnemental et social (EIES)  décrivant ses impacts potentiels sur les écosystèmes et les communautés locales. Du fait de sa localisation au large du delta du Saloum, zone riche en biodiversité marine et ornithologique.

Cette exploitation débouche ainsi sur la réduction des activités de pêche dans la Petite Côte où toute l’économie dépend de la pêche. Elle constitue un danger pour cette activité car les puits de pétrole se trouvent dans les endroits les plus poissonneux, les zones de reproduction où les pêcheurs sont obligés d’aller à la recherche du poisson. Donc le pétrole va polluer la zone et cela va entrainer la raréfaction des poissons donc une baisse des revenus issus de la pêche. Ainsi, des interrogations et inquiétudes sont nées autour du projet au sein des communautés locales.

C’est en ce sens que l’ONG Action Solidaire International (ASI) a organisé à Saly, le jeudi 10 août 2023, un atelier d’échanges et de partage sur les enjeux et défis liés à l’exploitation du pétrole.

Cet atelier a vu la participation des CLPA (Cadres Locaux de la pêche Artisanale) de Mbour, Sindia Nord, Sindia Sud, Joal, Fass Boye, ainsi que les autorités administratives et locales, le Club Changement Climatique de Mbour, les ONG intervenant dans la zone et la presse locale.

Les acteurs ont partagé et échangé sur les effets que ressentent ou vivent les communautés de pêcheurs dans les zones proches de Sangomar par rapport à l’exploitation du     gaz et du pétrole ainsi que sur des solutions à préconiser pour faire face à ces défis dans le cadre du Contenu Local.

La rencontre a été un moment fort de discussions, d’échange et de partage. Il a permis d’appréhender la situation de la pêche dans la région de Thiès, les contraintes et les préoccupations des acteurs de la pêche de la région, des solutions et recommandations préconisées par les acteurs.

Il a aussi permis d’échanger et de partager sur la notion de contenu local, sa définition, le contexte ainsi que la justification de son élaboration, ses outils de mis en œuvre, son opérationnalisation et en fin sur ses atouts pour les acteurs.