INSTALLATION CLUB 3C à TAIBA NDIAYE

Tuesday 17 October 2017

Cette réunion avait comme but de susciter une un engagement des jeunes de la localité de Taiba en vue de favoriser une appropriation des questions liées à la lutte contre les changements climatiques, ce qui se fera par la voie du club changements climatiques dont son installation a été l’ordre du jour
  • La réunion a débuté par une allocution de M. Abdoulaye DIA président du Conseil Communal de la Jeunesse de TAIBA NDIAYE qui est largement revenu sur l’importance de l’engagement des jeunes dans la défense de leur intérêt commun. Il n’a pas manqué de signaler les maux dont souffre leur commune du fait de l’implantation grandissante des industries miniers dont la plus nuisible reste les ICS. Il a fini son allocution en revenant sur la question de la structuration du bureau en proposant des commissions à la place des responsables pour pallier aux contraintes de temps mais aussi permettre à tous les membres du club de se sentir responsable. 
 
  • présentation de M. Chérif DIALLO coordonnateur du projet 3C a ténu à partager avec les membres présents à cette réunion les objectifs de l’initiative mais aussi ce ceux que devraient se fixer chaque membre du club. Il a surtout insisté sur le fait que c’est mesure d’adaptation et que c’est suite   mais une présentation en PowerPoint
 
 
  • M. Youssou NDIAYE a d’abord salué l’initiative avant d’exposer ses préoccupations relatives aux actions concrètes que devraient faire le club, les moyens et dispositions qui seront mis à leur disposition pour les activités qu’ils devront menées.
 
  • La question du statut juridique club a été soulevée car ils ont en perspective de soumettre des projets mais également mener auprès des différentes entreprises qui se sont installées dans leur localité. Ceci leur permettrait d’avoir plus   
 
  • M. Alassane NDIAYE a exprimé le besoin de formation sur toutes questions relatives aux changements climatiques, sur les négociations mais surtout sur les  aussi sur copter des fonds qui leur permettront d’être financièrement autonome ;
 
  • M. Omar MANE a insisté sur le fait que le plan d’action devrait refléter les réalités de leur localité et que la sensibilisation de toute population et de tous les acteurs concernés devrait leur action première faisant en sorte que la problématique des changements climatiques mais surtout des impacts négatifs sur leur environnement soit une urgence à résoudre.    
 
  • M. Omar DIOP qu’en a lui n’a pas manqué de signaler les problèmes de santé que rencontrent les populations locales et dont la responsabilité est en partie imputé aux ICS de Taïba avec ses déchets non traités déversés dans la nature.
 
Enfin l’équipe d’ASI a tenté tant bien que mal de répondre à toutes les préoccupations qui ont été soulevées. Et pour finir l’esquisse d’un plan d’action a été élaborée que vous trouverez en annexe mais qui toujours en cours d’élaboration. Il a été convenu que des activités pourront être déroulées en attendant la validation de ce dernier moyennant du peu de ressource qui sont à leur disposition. 
 
 

A PROPOS

CONTACTS


PARTENAIRES